Formations subventionnées en bretagne dans les métiers de la sécurité privée

Le Centre Canin de Cast recrute 16 stagiaires pour des formations subventionnées et rémunérées par le conseil régional de Bretagne dans les métiers de la Sécurité Privée sur des titres professionnels : Agent cynophile de sécurité en Intervention, Agent de prévention en évènementiel palpation de sécurité et SSIAP 1 trois certifications ( diplômes donnant cartes professionnelles) . Télécharger le livret d'information du centre

News Explosifs ! Des chiens très demandés

Explosifs ! Des chiens très demandés

Explosifs. Des chiens très demandés - Luc Le Hénaff est le responsable du centre canin de Cast (29), qui forme aux métiers de la sécurité privée et pourvoit en agents cynophiles de nombreux stades de footballLuc Hénaff est le responsable du centre canin de Cast (29), qui forme aux métiers de la sécurité privée et pourvoit en agents cynophiles de nombreux stades de football, de Lille à Guingamp en passant par Paris. Depuis les attentats, il doit faire face à une forte hausse des demandes en détection d'explosifs.

Aviez-vous des agents cynophiles au Stade de France, le 13 novembre ?

Oui. Depuis bientôt deux ans, on a une convention avec la Fédération française de football dans le cadre de laquelle on fait intervenir quatre agents spécialisés cynophiles en détection (ASCD) pour les fumigènes au Stade de France.

Ils font du filtrage sur les supporters à risque et du ratissage dans l'environnement (tribunes notamment) avant l'arrivée du public. Des supporters peuvent également être ciblés de manière aléatoire.

Depuis les attentats, vous a-t-on demandé de renforcer les effectifs de chiens de détection ?

Sur les fumigènes, non. En revanche, la demande a fortement augmenté concernant les chiens de détection d'explosifs. Tant dans le domaine de la sécurité privée (stades, aéroports...) qu'au niveau des autorités régaliennes, puisqu'au regard des obligations auxquelles nous répondons (réglementation, autorisations avec enquête préalable), l'État réfléchit actuellement à faire appel à nous pour soutenir les forces de l'ordre.

Mais dans trois mois, comme après les attentats de Charlie Hebdo, le feu va s'éteindre. J'ai toujours peur des discours et de la réflexion politique...

Interview de Luc HENAFF au Télégramme

Parvenez-vous à faire face à cette soudaine augmentation des demandes ?

Non, nous n'avons pas assez d'agents disponibles. Imaginez : la Cop21, c'est 160 hôtels à sécuriser...

C'est terrible d'entendre ça... Mais c'est mon avis personnel.

Pour l'Euro 2016, il y aura des « fans zones », qui seront des lieux à risque majeur. Ça fait trois ans que je le dénonce mais, pour des raisons financières, l'État vient d'annoncer qu'elles seraient maintenues et qu'il sera à la charge des mairies de les sécuriser !

Plus près de nous, vous intervenez aussi au Stade du Roudourou, à Guingamp...

Oui, depuis plus d'un an, nous nous y déplaçons lors des matches à risque. À Guingamp, c'est plutôt apaisant. Nous intervenons dans d'autres clubs (Lille, Saint-Étienne) où il y a des supporters bien plus agressifs. Concernant les supporters des visiteurs, comme leurs déplacements sont actuellement interdits, ça va.

Source le télégramme Consulter l'article complet sur le site du télégramme

Partager sur :